Au service des médecins dans l’intérêt des patients

Le médecin réserviste

Publié le Jeudi 02 mai 2019 Temps de lecture : 2 mn
Réserve sanitaire
Un médecin peut intégrer la réserve sanitaire civile pour intervenir dans des situations exceptionnelles.
Animée par Santé publique France, la réserve sanitaire est une communauté de professionnels de santé volontaires et mobilisables par l’État. Capables d’intervenir dans un délai très court, les membres de la réserve sanitaire viennent en renfort lors de situations sanitaires exceptionnelles.

Qui peut devenir réserviste sanitaire ?

Le code de la santé publique (article D 3132-1 et arrêté du 1er avril 2008) détermine quelles sont les personnes qui peuvent faire partie de la réserve sanitaire (liste non exhaustive) :
  • des professionnels de santé : médecins en exercice ou retraités, quel que soit le mode d’exercice, étudiants en médecine, infirmiers, aides-soignants, de tout type de services y compris médico-sociaux ;
  • des agents hospitaliers non soignants : secrétaires médicaux, assistants de régulation médicale, cadres hospitaliers, ingénieurs, etc. ;
  • des professionnels des agences régionales de santé, inspecteurs de l’action sanitaire et sociale, épidémiologistes, etc.
  • des psychologues.
Les professionnels peuvent être agents du secteur public, salariés du secteur privé, exercer en libéral ou être retraités. Les étudiants paramédicaux et médicaux, ainsi que les internes en médecine et en pharmacie, peuvent aussi devenir réservistes sanitaires.

Comment devenir réserviste sanitaire ?

Pour devenir réserviste sanitaire, il faut s’inscrire en ligne sur le site de la réserve sanitaire. La plateforme propose alors un contrat d’engagement dans la réserve sanitaire. Il faut l’imprimer, le signer et l’envoyer à Santé publique France.

L'indemnisation des réservistes

Pour en savoir plus consulter la  délibération du conseil d’administration de Santé publique France (15 juin 2018).