Répartition des médecins généralistes

Résumé

1. Intérêt de l’étude.
La création de l’Epreuve Classante Nationale (ECN) et du diplôme d’études spécialisées en médecine générale a créé deux populations de médecins généralistes et mis à jour la difficulté d’appréhender les modes d’exercice en médecine générale, lors des Commissions de qualification en médecine générale.

2. Objectifs de l’étude.
L’objectif principal de l’étude est de répertorier les médecins généralistes, en fonction de l’origine de la qualification et des modes d’exercice.
L’objectif secondaire est d’étudier le devenir des postes ouverts à l’ECN en médecine générale.

3. Méthode.
D’après les données du Tableau de l’Ordre des médecins au 20 mars 2012, trois populations de médecins répertoriés comme généralistes ont été définies et réparties, en fonction de l’origine de la qualification : médecin généraliste ayant un titre non qualifiant en médecine générale, médecin généraliste ayant un titre qualifiant en médecine générale, médecin généraliste qualifié spécialiste en médecine générale.
Les trois populations répertoriées comme généralistes ont été définies et réparties par mode d’exercice : libéral, salarié, hospitalier et remplaçant.
La répartition des médecins titulaires du diplôme d’études spécialisées en médecine générale a été comparée aux postes ouverts à l’ECN.

4. Résultats.
Sur 102.657 médecins répertoriés comme généralistes au 20 mars 2012, 31.582 médecins spécialistes en médecine générale exercent en libéral, soit 31% des médecins répertoriés comme généralistes.
Sur 12660 postes ouverts à l’ECN de 2004 à 2008, 1352 médecins spécialistes en médecine générale, titulaires du diplôme d’études spécialisées en médecine générale depuis 2004, exercent en libéral.

5. Commentaires.
Sachant que les critères actuels de la spécialité en médecine générale s’appliquent quasi exclusivement à l’exercice libéral, on peut considérer que seuls les médecins spécialistes en médecine générale libéraux correspondent aux critères de la spécialité tels que retenus par la WONCA (World Organization of National Colleges, Academies and Academic Associations of General Practitioners/Family Physicians).